La greffe en couronne
La greffe en couronne se pratique sur des sujets dépassant 6 à 7cm de diamètre.
Elle nécessite un ravalement complet de l'arbre, ce qui la limite pratiquement aux arbres à fruits à pépins, les fruits à noyaux étant portés par des arbres sujets à la gommose. Elle se pratique au moment de la floraison. On l'appelle aussi surgreffage.
Etêter le porte-greffe. Rafraichir la coupe avec la serpette dans un geste partant de l'extérieur, pour faciliter la formation du bourrelet de cicatrisation. Inciser le sujet à l'aide de la serpette et du maillet sur toute l'épaisseur de l'écorce.
Amorcer le décollement de l'écorce à l'aide de la spatule du greffoir, sur un côté seulement. Poursuivre avec un coin en bois dur et le maillet.
Tailler le greffon en lui ménageant une butée qui prendra appui sur l'aubier.

Enlever une petite bande d'écorce sur le côté qui doit venir s'appliquer contre la partie d'écorce non décollée du porte-greffe. (Mise en contact des cambiums)
Ligaturer énergiquement avec du raphia ou de l'élastique à greffer.
Engluer les parties vives avec du mastic à greffer ou de la cire chaude
.

Quatre ans plus tard...
.