accueil
LA TAILLE DE FORMATION
Il s'agit de conduire l'arbre (ici le pommier) selon un schéma déterminé : haute tige, basse-tige, palmette, espalier... Ces choix sont fonction de la place dont on dispose et de la variété choisie. Les formes basses et moyennes produiront plus vite mais leur longévité est plus courte (30 ans maximum).
Formes libres de plein vent ( Illustrations )

- Fuseau ou quenouille :

La greffe aura été effectuée entre 0,10 et 0,50 mètres du sol et l'on conduira l'arbre autour d'une charpentière axiale.
- Gobelet (basse-tige) :
La greffe aura été effectuée entre 0,10 et 0,60 mètres du sol et l'on conduira l'arbre en forme de gobelet. Pas de charpentière centrale mais un réseau de charpentières rayonnantes. Cette forme favorisera la pénétration du soleil au centre de l'arborescence.
- Demi-tige :
La greffe aura été effectuée entre 1,30 m et 1,50 m du sol. La conduite est ensuite la même que pour la forme gobelet.
- Haute-Tige :
La greffe aura été effectuée à 1,80 m du sol. Conduite en forme gobelet.
Formes palissées

Dirigées
 - Cordon vertical
 - Cordon horizontal 1 bras
 - Cordon horizontal 2 bras
 
 ( illustrations )
 - Palmette U simple
 - Palmette U double
  
( illustrations )

Semi-dirigées
 - Haies fruitières diverses :
croisillon, gobelet accolé en "livre ouvert", etc.

Ce sont des variations plus ou moins complexes sur lesquelles nous ne nous attarderons pas pour l'instant.
Principes généraux

- La taille de formation est appliquée tous les ans pendant les 3 à 5 premières années (parfois 7).
- La taille de formation s'effectue sur les jeunes pousses des 12 derniers mois.
- La taille de formation doit être d'autant moins sévère que l'arbre est vigoureux.
- La taille des pousses situées dans le sommet sera plus sévère que celle des pousses situées à mi-hauteur.
- La coupe doit être effectuée à 0,5 cm au-dessus d'un bourgeon situé à l'extérieur de l'ensemble des branches.

La taille des racines. Un arbre équilibré a un système racinaire comparable dans son développement à son système aérien. Lorsqu'un arbre vient d'être arraché pour être replanté, la quasi totalité des ses racines ont été passablement estropiées et elles ne seront plus suffisantes pour nourrir l'ensemble du système aérien initial. De ce fait une réduction des branches s'impose pour rétablir un équilibre qui favorisera la reprise de l'arbre.

Conduite de la formation

Nous nous contenterons d'exposer la taille de formation du "gobelet".
Première année

A partir d'un scion d'un an de greffe, couper à une hauteur correspondante à la forme souhaitée (basse, moyenne, haute-tige...) sur trois yeux bien formés.
Trois rameaux en naîtront qui seront les premières branches charpentières.

Après le départ de la végétation écarter les rameaux à mesure qu'ils se développent, à l'aide de tuteurs, de bambous ou de tendeurs, pour ébaucher la forme désirée.
Incliner davantage les rameaux plus vigoureux pour freiner leur développement et équilibrer l'ensemble.
Deuxième année
Choisir deux yeux bien formés et situés à environ 20 cm de la base de chacune des trois branches initiales et à l'extérieur. Couper au dessus du deuxième œil.
Ces trois fois deux yeux formeront les six branches charpentières.
Lorsque ces branches se développeront il peut être utile de les maintenir en place à l'aide d'un cerceau en noisetier par exemple.
Troisième année

Il suffit maintenant de contrôler les prolongements, suivant la vigueur de l'arbre, pour obtenir un coursonnage régulier, en taillant toujours au dessus d'un œil.

Nota : Si l'on désire un gobelet à 12 branches il faut poursuivre la formation une année de plus en appliquant la même méthode.
LA TAILLE DE FRUCTIFICATION

Une fois l'arbre formé, le laisser se développer.
La taille de fructification des arbres de plein-vent consiste en un élagage pratiqué tous les 3, 4 ou 5 ans.
Il suffit de réduire la couronne en éclaircissant la ramure. Suppression des branches fourchues, mal placées et des bois morts. Il s'agit plus d'un élagage, d'un nettoyage que d'une taille proprement dite.

Nota. Les formes palissées nécessitent une taille de fructification beaucoup plus élaborée qui fera l'objet d'un autre chapitre.


.