GENERALITES accueil

Il ne s'agit pas d'un exposé exhaustif des différentes méthodes de taille. Il existe sur le sujet une abondante littérature, mais elle s'avère généralement beaucoup trop touffue pour ceux qui abordent la taille pour la première fois.
L'objet de cette page est de définir quelques notions de base, aussi simples que possible, donc très incomplètes.
Rien ne peut remplacer l'expérience du terrain. Encore faut-il l'aborder avec quelques idées claires que la pratique enrichira.

Pourquoi tailler ?
La finalité de la taille est d'optimiser la productivité de l'arbre en tenant compte de sa physiologie.


Différents types de taille :
La première est la taille de formation.
Viennent ensuite les tailles de fructification.
Eventuellement, si tout cela n'a pas été fait à temps, il reste la taille de restauration.

LES OUTILS

Le sécateur (Certains modèles à "manche articulé" évitent les crampes)
La scie courbe qui scie en tirant (différentes tailles). Certains modèles se montent en bout de perche télescopique.
L'échenilloir (sur la même perche).
La serpette, pour un éventuel ébarbage (voir outillage de la greffe).
L'escabeau à 3 pieds, particulièrement stable (différentes tailles).
Ne pas oublier le mastic à cicatriser (pour les grosses coupes).

Comment "couper" ?
Pour favoriser la formation du bourrelet qui va recouvrir progressivement la coupe il ne faut pas couper n'importe où.
Au départ d'une branche secondaire se trouve, sur la branche mère, une "ride" de l'écorce. A la base, une petite boursouflure marque le départ de la branche : le "col".
La coupe idéale doit se faire dans le plan situé au ras du col de la branche et de la ride de l'écorce.
Plus court ou plus long rendra la cicatrisation laborieuse laissant la porte ouverte à toutes sortes d'intrus.
Agrandir
Il s'agit là d'une méthode générale de coupe d'une branche.

Toujours placer la contre-lame (plus épaisse) du côté de la partie à supprimer en raison du léger écrasement qu'elle inflige au rameau.
QUAND TAILLER

Les gros travaux (taille de formation, élagage...) se feront de préférence en hiver mais hors gelée.
La saison de taille se termine de toutes façons avant floraison et feuillaison.
L'été on se contentera de "pincements" éventuels.

DEFINITIONS (arbres à pépins)
a/ Les organes végétatifs

- l'œil latent (ou bourgeon latent) :
Peu visible, situé à la base des rameaux. Il est triangulaire, plat et plaqué au rameau. Il peut rester des années sans évoluer, s'annuler de lui-même ou produire une pousse.
- l'œil à bois (ou bourgeon à bois) :
Situé à l'aisselle des pétioles foliaires (à la base de la queue de la feuille) il est dit "axillaire".
Situé à l'extrémité d'un rameau, d'un prolongement de branche il est dit "apical" ou "apex".
Il évoluera l'année suivante en feuille, en pousse feuillée ou en dard... ou en bouton floral en fonction de nombreux paramètres : position sur l'arbre, alimentation en sève et surtout en hormones.
On l'appelle "écusson" lorsqu'on l'utilise seul et détaché pour la reproduction d'une variété (écussonnage).
- le dard lisse :
Court rameau de 1 à 5 cm terminé par un bourgeon à bois conique et pointu.
Il peut rester à ce stade un an ou deux puis évoluer en pousse feuillée ou en bouton floral suivant l'apport de sève.
- la brindille :
Rameau grêle de 15 à 20 cm porteur de bourgeons à bois. Peut rester plusieurs années sans évolution sauf éventuellement le développement du bourgeon d'extrémité en bouton floral (la brindille couronnée).
- la branche :
Elément constitutif de la charpente, résultat du grossissement pendant plusieurs années d'un rameau ou d'un gourmand, taillé ou non.
b/ Les organes fructifères

-
le bourgeon à fleur
(appelé aussi bouton à fruits !) :
Il est plus gros et surtout plus rond que le bourgeon à bois.
- la lambourde :
C'est un dard qui s'est transformé en un organe de 3 à 5 cm terminé par un bouton floral qui, s'il est fécondé, donnera un fruit.
- la bourse :
C'est une lambourde qui a donné des fruits . Elle forme une masse charnue à partir de laquelle se forment d'autres lambourdes.
- la coursonne :
C'est une ramification composite pouvant porter plusieurs organes : bourgeon à bois, bourgeon à fleur, dard, lambourde.
Elle peut porter des fruits plusieurs années de suite.
.