Généralités
accueil
Descriptions sommaires de quelques ravageurs des arbres fruitiers et les moyens de s'en défendre.

D'une façon générale on peut dire qu'il est beaucoup plus efficace et facile d'empêcher les ravageurs de s'installer que d'avoir à les détruire.


Tout le monde connaît le goût de la coccinelle pour le puceron. En fait c'est surtout la larve qui en est gourmande, larve qui pour son malheur ressemble à celle du doryphore. Ces larves se trouvent dans le commerce (*).
Ne pas oublier les oiseaux, grands consommateurs de pucerons tels que la mésange charbonnière, le gobe-mouche, la sittelle... Installer des nichoirs adaptés peut augmenter artificiellement leur présence. Il faut être néanmoins conscient que les oiseaux seront les premiers goûteurs des fruits à peine mûrs, entraînant dans leur sillage frelons, guêpes et autres mouches... Le paradis terrestre n'existe pas.
Des haies composées de végétaux particulièrement accueillants pour les prédateurs des insectes ravageurs du verger : prunelier, sureau, charme, tilleul, noisetier, fusains... sont également souhaitables.

(*)
- Magellan SARL Zone artisanale Les Landes 24290 La Chapelle Aubareil
- Biobest http://www.biobest.fr
- La maison des insectes http://www.lamaisondesinsectes.fr
Sources
:
Ravageurs et maladies au jardin. Otto Schmidt et Silvia Henggeler. Terre vivante.
Maîtrise des maladies du pommier en production biologique. Institut de recherche de l'agriculture biologique. (IRAB)
Les Quatre Saisons du Jardinage. Terre vivante.
Les beaux fruits de France d'hier et d'aujourd'hui. Georges Delbard

.