La Pollinisation, comment ça marche ?

Les plantes à fleurs ont une reproduction sexuée.
La pollinisation est le transport des grains de pollen (gamètes mâles) vers les stigmates (entrée de l'appareil génital femelle).
Les fleurs de pommiers et de poiriers sont hermaphrodites c'est-à-dire qu'elles contiennent des organes mâles et des organes femelles.
L'organe mâle est l'étamine qui comprend le filet dont la terminaison, l'anthère contient les grains de pollen.
L'organe femelle est le pistil qui comprend l'ovaire protégé par les sépales et dans lequel sont les ovules. L'ovaire est prolongé par un long tuyau, le style, qui se termine par un renflement gluant qui retiendra les grains de pollen : le stigmate.
Les fleurs de pommiers (comme de la plupart des rosacées), bien qu'hermaphrodites, ne sont pas pour autant autofécondables sauf à de rares exceptions . Le pommier dispose de 17 paires de chromosomes. Certaines variétés sont diploïdes et disposent donc de 2 n chromosomes ; d'autres variétés sont triploïdes : 3 n chromosomes. Les diploïdes sont auto-fertiles. Les triploïdes ne peuvent pratiquement pas s'auto-féconder (Rambour d'hiver, reinette du Canada...), ils ont donc besoin du pollen des diploïdes.
Parmi ces diploïdes certaines variétés sont très généreuses en pollen de qualité et leur présence est vivement conseillée : Malus Evereste, Belle fleur jaune, Reine des reinettes, Transparente de Croncels, Pomme cloche, etc.
Il faut donc un vecteur de transport du pollen d'un individu à un autre.

Les transporteurs de pollen :
- le vent. Il transporte du pollen un peu partout, au hasard.
- les insectes, en particulier les abeilles, qui avalent le nectar et récoltent le pollen qu'elles perdent partiellement en passant d'une fleur à l'autre.
Le cas de l'abeille maçonne : l'Osmia rufa et l'Osmia cornuta.
Cette petite abeille très velue maçonne de drôles de constructions tubulaires pour élever ses larves. Elle présente plusieurs avantages sur notre abeille domestique : grâce à sa pillosité abondante elle accumule davantage de pollen et elle passe beaucoup moins de temps à se nettoyer. D'autre part elle se met au travail plus tôt en saison, assurant la pollinisation des variétés hâtives. Enfin elle est présente même s'il n'y a pas de ruches aux environs.
On peut favoriser son installation en mettant à sa disposition des bottes de tubes que l'on trouve dans le commerce et dans lesquels elle s'installe volontiers. Leur structure est conçue de manière à rendre difficile l'accés des parasites de l'osmia.
Pour en savoir plus sur l'Osmia cornuta  par Martin Perrigault.
.
Abeille maçonne Osmia Cornuta

Couple d'Osmia Cornuta

Conclusion :
Pour avoir une bonne fructification il faut favoriser la pollinisation.
Toujours mettre des variétés diploïdes à proximité de variétés triploïdes.
L'implantation dans le verger de bandes herbacées fleuries est recommandée de même que des haies bocagères qui serviront aussi de refuge à l'ensemble des auxiliaires.

Fourniture d'insectes pollinisateurs :
La Maison des insectes

Impact des pesticides sur les Abeilles et les autres pollinisateurs :
http://www.beekeeping.com/articles/fr/tasei.htm
par Jean-NoŽl Tasei, INRA, laboratoire de Zoologie, 86600 Lusignan

haut de page
.