accueil
SAVOIR RAISONNER POUR RENDRE EFFICACE
LA FUMURE DES ARBRES FRUITIERS


Par Henry BOULAY, ingénieur horticole.
(Exposé lors de l'assemblée générale des Croqueurs de pommes du Bocage gâtinais le 31 janvier 2004)
L'arboriculteur amateur, s'il veut tirer de ses arbres des récoltes régulières, est soumis aux mêmes règles d'efficacité que l'arboriculteur professionnel, mis à part quantités, matériel et main-d'œuvre. Dans les deux cas, l'arbre fruitier - plante complexe - est en cause.
  1. Pourquoi raisonner la fumure du verger ?
  Parce que l'arbre fruitier :
   

vit longtemps, avec des besoins alimentaires différents (jeune, adulte, âgé).
a un double cycle de végétation :

      - annuel, pour sa végétation et sa production immédiate.
- bisannuel, pour la formation des boutons à fruits (l'alternance, ou saisonnement des récoltes est, en partie, dû à un défaut alimentaire en année de forte production, vis à vis des boutons à fruits)
    accumule des réserves (tronc, branche, racines) que l'arbre utilise au moment du débourrement.
occupe un grand volume de terre, avec des racines profondes.
est soumis à de nombreux effets (gel, taille, entretien du sol, arrosage, qui gènent ou favorisent son alimentation)
                   
  2. Comment raisonner la fumure ?
                   
   

 d'abord en connaissant les besoins alimentaires des arbres :
Pour assurer des récoltes de qualité, l'arbre a besoin de potasse et d'azote, mais le phosphore est également important pour la qualité des fruits. En règle générale, une fumure équilibrée comprend une partie d'azote (N), 1/2 partie d'anhydride phosphorique (P) et 2 parties de potasse (K2O).

  puis en connaissant les engrais eux-mêmes :
  - organiques : fumiers, composts, etc. Ne produisent de l'humus que les engrais d'origine végétale.
  - minéraux : azotés, phosphatés, potassiques, magnésiens.
Distinguer les engrais simples : (N pour amonitrate, P pour superphosphate ou scorie, pour sulfate ou chlorure) des engrais composés ou "complets", pratiques d'emploi et de formules variées, mais dont le rapport N/P/K doit se rapprocher de 1/0,5/2 ou 1/1/2.
En cas de carences reconnues, les oligo-éléments complètent la fumure principale N/P/K (par exemple la chlorose des sols calcaire est une carence en fer). Savoir que les engrais composés destinés à la grande culture comme le 10/10/10 ne conviennent pas à la fumure des arbres fruitiers.

                   
  3. Quand raisonner la fumure ?

A plusieurs périodes de l'exploitation des arbres :
     Avant la plantation :
L'analyse de la terre renseigne sur la composition du sol et sur l'opportunité d'une fumure de fond avant plantation. (Consulter le laboratoire de la chambre d'agriculture du Loiret, 12 av. des Droits de l'Homme à Orléans, pour effectuer correctement le prélèvement de terre à analyser).

 Après la plantation :
- Arbres plantés sur pré ou sur gazon : maintenir désherbé un carré de 1 m x 1 m au pied de chaque arbre (concurrence de l'herbe)
- Calculer correctement les doses annuelles d'engrais (voir ci dessous)
- Epandre les engrais au bon moments :
      = organiques, phosphatés et potassiques : automne, après récolte.
= azotés : mi-janvier (car l'azote doit migrer en profondeur)
= complets : automne ou fin d'hiver (début mars)
    - Où épandre les engrais ?
      = azotés simples : en surface, avec léger griffage
= simples, P et K : enfouir en profondeur (obligatoire)
= complets : les enfouir également en profondeur
    - Savoir observer et contrôler (éventuellement) les effets de la fumure : vigueur des arbres, production, saisonnement des récoltes, symptômes de carences minérales. Dans ce cas, s'il y a doute, faire faire une analyse foliaire par le laboratoire de la chambre d'agriculture.
                   
  4. Mode de calcul des doses à épandre :
    Exemple pour une fumure annuelle d'équilibre :
       
Par hectare : 100 (N) / 60 (P) / 150 (K) Soit : 1/0,6/1,5
   
                   
    4.1/ Avec engrais simples : Azote : ammonitrate 33,5 % ..........................
Phosphore : super 18 % ..............................
Potasse : sulfate de potasse 50 % .............
30 g/m2
33 g/m2
30 g/m2
 
      Epandre 100g/m2, après mélange.      
    4.2/ Avec engrais composés : choisir un équilibre de 1/0,5/2 ou 1/1/2  
                   
       
Récapitulatif
   
      - Avant plantation : analyses sol et sous-sol indispensables
- Avant plantation : correction du sol par une fumure de fond
- Fumure annuelle : ajuster en fonction de la végétation des arbres et de leur production
- La fumure doit être régulièrement assurée
- Si emploi d'engrais simples : N en surface ; P et K à enterrer à l'automne et en fin d'hiver
- Bien observer la végétation des arbres pour décéler toute carence éventuelle
                   
.